Lectures anthropologiques

Revue de comptes rendus critiques

Arianna Cecconi

Arianna Cecconi est chercheuse en anthropologie associée au Centre Norbert Elias, EHESS, Marseille et depuis 2011 chargée de cours à l’université de Milan. Les formes de réélaboration de la violence, la migration, les rêves, et le sommeil ont été ses principaux sujets d’étude tout au long d’une trajectoire de recherche ethnographique menée sur différents terrains (Italie, Andes péruviennes, Espagne et actuellement Marseille). Dans le cadre de son doctorat à l’EHESS et de ses postdoctorats à l’université de Milan, à la Columbia University et à l’Institut d’études avancées IMERA d’Aix-Marseille, elle a participé à plusieurs projets internationaux sur la mémoire et la violence politique. Actuellement, elle collabore avec le « centre du sommeil » de l’Hôpital de la Timone, à Marseille, sur un projet de recherche-action sur le sommeil auprès de populations en situation de précarité. Parmi ses publications principales : I sogni vengono da fuori. Esplorazioni sulla notte nelle Ande Peruviane (Florence, Ed.it, 2012) ; « Quand les disparus réapparaissent en rêve : un regard comparé entre Pérou et Espagne » (in Losonczy A-M. et Robin Azevedo V. (coord.), Le retour des corps et des âmes en contexte post-conflit. Comparaisons transatlantiques Espagne – Amérique latine, Paris, Pétra, 2016), « Pratiquer ses rêves » (in L’autre. Cliniques, cultures et sociétés, vol. 15, no 3, Matières des rêves, 2014) ; « Dreams and An Ethnography of the Night in the Peruvian Andes » (in Journal of Latin American and Caribbean Anthropology, vol. 16, no 2, 2011).

Courriel : ariannacecconi@hotmail.com
Arianna Cecconi
Quand la nuit nous dévoile les sociétés.
À propos de Cultures & Conflits, n° 105-106, 2017.
Derniers numéros > Varia > LE DOSSIER

>> Auteurs