Lectures anthropologiques

Revue de comptes rendus critiques

2019⏐4 Varia

Varia

Édito

La rédaction

1L’équipe éditoriale de Lectures anthropologiques est heureuse de vous présenter le numéro 4 de la revue.

2Après trois premiers numéros dédiés respectivement aux revues importantes de la discipline, aux relations hommes-animaux et aux migrations, Lectures anthropologiques vous propose aujourd’hui son premier numéro Varia.

3L’une des missions de la revue est de mettre à l’honneur des thématiques qui sont à la fois porteuses de multiples interrogations, mais ne se situent pas toujours dans les sujets « classiques » de notre discipline tout en l’enrichissant. Ainsi dans ce numéro 4 (ou Varia), les comptes rendus critiques s’expriment sur des dossiers thématiques de revues ou des ouvrages qui, nous semble-t-il, ont marqué notre discipline, parfois dans ses marges.

4Trois comptes rendus abordent des questions politiques au sens large. Virginie Milliot s’intéresse à la pacification urbaine et au rôle des régulations publiques dans ce processus. Elle invite à utiliser les études de cas proposées dans le dossier recensé pour étudier les frictions et les ajustements quotidiens de divers « publics » dans la « fabrication urbaine du politique ». Arriana Cecconi se prononce pour une prise en compte des aspects politiques de la nuit et, au-delà, du rêve et du sommeil, appréhendés comme des objets anthropologiques mis en lien avec des dispositifs de santé publique. Enfin, Denis-Constant Martin analyse les musiques populaires jamaïcaines en insistant sur les relations entre musique et textes et sur ce qu’elles nous disent des transformations des sociétés.

5C’est aux sens et à leurs enjeux épistémologiques que s’intéressent Olivier Wathelet et Catherine Deschamps. À partir d’entretiens biographiques des fondateurs de ce domaine de l’anthropologie proposés dans l’ouvrage qu’il recense, Olivier Wathelet s’interroge sur la nature des recherches engagées et les problèmes méthodologiques et épistémologiques qu’elles posent. Enfin, Catherine Deschamps s’attache à penser les manières possibles d’aborder la « jouissance », mais aussi de la maintenir à la marge ou de la réduire au silence dans les travaux réalisés à partir de l’épidémie de sida qui a fait éclore le champ de l’anthropologie des sexualités en France.

6Ce numéro propose également deux recensions actualités. Ces textes, plus courts, présentent des productions scientifiques de toutes sortes (colloque, journée d’étude, ouvrage, film, etc.). Dans ce numéro, l’une est consacrée à la 23e université de la Ligue des Droits de l’Homme et aux différentes manières d’appréhender la santé tandis que l’autre aborde un ouvrage dédié à la pratique du skate à Tokyo et à une façon spécifique de saisir la ville.

7Qu’ils soient comptes rendus critiques ou recensions actualités, ces textes ont pour ambition d’alimenter le débat scientifique. N’hésitez pas à proposer des dossiers thématiques ou des comptes rendus isolés, et à piocher dans notre liste d’ouvrages reçus. Pour l’heure, nous vous souhaitons une bonne lecture et vous invitons à réagir à ces nouvelles productions.

Pour citer ce document

La rédaction, « Édito », Lectures anthropologiques [En ligne], 2019⏐4 Varia, mis à jour le : 28/03/2019, URL : http://lecturesanthropologiques.fr/lodel/lecturesanthropologiques/index.php?id=647.